Ficción ordinaria a Santa Cruz

Un projet de:
Catherine Boskowitz [metteure en scène] Jean-Christophe Lanquetin [artiste et scénographe]

Un spectacle entre théâtralité, performance et arts visuels, élaboré et présenté dans le contexte d’un quartier de Medellin à partir des fictions ordinaires de ses habitants, puis réinscrit dans un espace d’exposition…

Le spectacle sera conçu en immersion au quartier de Santa Cruz [avec la Casa Amarilla – en cours], en association avec le Collectif Trasnoche, et réalisé par une équipe artistique franco-colombienne [acteurs-auteurs, créateur lumière, créateur sonore et techniciens] accompagnée par des étudiants des Ecoles d’Art de Medellin, Bogota et Strasbourg, sous la direction artistique de Catherine

fictions-ordinaires-a-santa-cruz-medellin

Un spectacle
Le processus a une dimension sociale et participative mais le projet est d’aboutir à une forme
esthétique. Aller jusqu’à un spectacle.
Un spectacle sans scène créé avec la théâtralité de l’urbain.
Inscrit dans l’espace quotidien, où la limite entre réel et fiction est poreuse. Un spectacle sans
position de spectateurs, un processus de création qui implique les gens. Les récits mettent à distance
le quotidien. Un spectacle qui fait usage des signes du théâtre, il raconte en textes, en images, en
gestes, en jeu, des histoires familières.
Un spectacle que l’on peut aussi appeler performance, installation, selon les contextes.

Dans un quartier, dans un espace d’exposition, puis dans d’autres contextes…

Nous construisons ce premier spectacle dans un contexte situé, en immersion dans le quartier de Santa Cruz à Medellin [voir photos du quartier autour de la Casa Amarilla]. Ce spectacle occupe des rues, des coins, des cours, des places. Il se peut que les spectateurs marchent. Des situations ordinaires sont mises en fiction, des intérieurs sont des espaces de jeu vus depuis l’extérieur… L’espace ordinaire est traversé par du son, de l’image, des performances. Des acteurs et non-acteurs jouent, leur voix, leurs récits sont amplifiés. Tout le monde ne les voit pas, mais les entend.

fictions-ordinaires-a-santa-cruz-medellin1